Il est temps de voter pour soutenir la société civile

Pour tenir sa promesse d'un monde pacifique et équitable, l'ONU doit faire entendre des voix diverses et expertes. Pourtant, les organisations de défense des droits humains se voient trop souvent refuser l'accès aux débats de l'ONU. Dans cinq mois, l’occasion d’opérer un changement parmi ceux qui contrôlent cet accès se présentera ! Les élections du Comité chargé des ONG de l'ONU offrent cette possibilité. Rejoignez notre campagne!

Imaginez un monde où les voix de ceux et celles qui ont des demandes claires, une expertise et des solutions en matière de droits humains s’unissent pour tenir la promesse de la Charte des Nations unies. Dans ce monde, les États salueraient la contribution essentielle des ONG et respecteraient leur droit à participer aux processus de l’ONU. Nous sommes actuellement loin de ce rêve. La porte est souvent fermée à la société civile et l’ONU se prive de son expertise essentielle. Mais nous pouvons changer cela. Les prochaines élections du Comité chargé des ONG offrent cette opportunité !

Les ONG qui souhaitent participer pleinement à l’ONU – en faisant des déclarations et en organisant des événements pour mettre en lumière les injustices et formuler des recommandations – doivent être accréditées.  Le Comité chargé des ONG gère le processus. C’est la porte d’entrée des ONG aux Nations unies. Si vous êtes un État qui a l’intention de bloquer les ONG, l’adhésion au Comité est parfaite. C’est là que vous pouvez vous asseoir et contrôler qui entre. En posant des questions aux ONG candidates, les membres du Comité peuvent repousser leur accréditation pendant de nombreuses années.

Actuellement, 70 organisations ont fait l’objet de reports dans leur demande pendant plus de quatre ans. Deux organisations de défense des droits humains ont vu leurs demandes reportées pendant plus de dix ans. Certaines ONG ont également été accusées par les membres du Comité d’avoir des tendances pour le terrorisme : des accusations sans fondement contre lesquelles les ONG se sont vu refuser tout recours.  

Dans à peine cinq mois, nous avons l’occasion de changer la donne.

Les élections au Comité chargé des ONG auront lieu en avril 2022. Les 54 membres du Conseil économique et social de l’ONU (ECOSOC) votent pour pourvoir les 19 sièges du Comité avec des candidats de tous groupes régionaux confondus.

L'ONU n'est pas une île. Elle est censée être représentative de "nous, les peuples".
Brett Solomon, Access Now

 

De quoi avons-nous besoin ?

Nous avons besoin que l’ONU ouvre la porte aux ONG, à une diversité de voix alternatives, indépendantes et expertes. Nous avons besoin d’un Comité chargé des ONG qui soutienne activement la participation de la société civile à l’ONU. Pour que cela se produise, nous demandons aux États de choisir de défendre la société civile.

A 5 mois des élections du Comité chargé des ONG, nous avons besoin :

  • D’États ayant un bilan positif en matière de promotion de la société civile pour se porter candidats.
  • Que les élections soient compétitives !
  • Que les Etats votent avec intégrité !

 

Comment y parvenir ?

Au cours des prochains mois, nous travaillerons avec des partenaires du monde entier pour rappeler aux États le rôle indispensable de la société civile. Nous présenterons des cas d’ONG dont les demandes ont été reportées de manière prolongée par le Comité afin de montrer à l’ONU ce qu’elle est en train de rater. Nous nous adresserons aux Etats au niveau national et international pour les encourager à s’engager activement pour que la porte de l’ONU soit ouverte aux ONG.

 

Que pouvez-vous faire ?

En ces temps difficiles, la passion, la pression et les conseils politiques de la [société civile] sont plus nécessaires que jamais.
Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations unies

Si vous êtes un représentant d’une ONG, signez cette lettre. Nous collecterons les signatures jusqu’au 10 janvier 2022. Encouragez vos collègues et partenaires à signer également !

Signer la lettre

Vous avez le temps de faire un pas supplémentaire ?  Vous pouvez vous adresser aux États sur tous les objectifs de la campagne !

  • Sur les élections compétitives et le vote intègre : Voir ici un modèle d’email à envoyer à ceux qui ont le droit de vote, les membres de l’ECOSOC.  Vérifiez ici si votre État va voter.
  • Sur les candidats : Votre État a un bilan positif en matière de promotion de la société civile mais ne se présente pas ? Voyez ici un modèle d’email pour l’encourager à se présenter aux élections. 

Nous sommes conscients qu’en tentant de s’engager dans les processus de l’ONU, les membres de la société civile peuvent subir des représailles. Si vous craignez des intimidations et des représailles pour avoir coopéré avec l’ONU, consultez notre Manuel sur les représailles pour les défenseurs des droits humains.

Play video Élections au Comité chargé des ONG de l'ONU : pourquoi l'adhésion est importante !

Élections au Comité chargé des ONG de l'ONU : pourquoi l'adhésion est importante !

Regardez notre vidéo qui résume pourquoi les élections du Comité chargé des ONG sont cruciales pour ouvrir la porte à la société civile.

  • 19

    sièges à pourvoir au sein du Comité. Les 54 membres du Conseil économique et social de l'ONU (ECOSOC) devront les élire.

  • 70

    organisations ont dû faire face à plus de quatre ans d'ajournement. Deux organisations de défense des droits humains ont vu leurs demandes d’accréditation différées pendant plus de dix ans.

  • 5

    mois d'ici aux élections au Comité chargé des ONG. C'est l'occasion d'ouvrir la porte aux ONG.

Tout ce que vous devez savoir sur le Comité chargé des ONG

Voici les Etats qui, selon nos informations, sont candidats à ce jour :

  • États africains : aucune information disponible à ce jour.
  • Etats d’Asie-Pacifique :  6 candidats (EAU, Sri Lanka, Inde, Chine, Pakistan, Bahreïn) pour 4 sièges.
  • Etats d’Europe de l’Est : 3 candidats (Géorgie, Arménie et Russie) pour 2 sièges.
  • États d’Amérique latine et des Caraïbes : 4 candidats (Chili, Costa Rica, Cuba et Nicaragua) pour 4 sièges :
  • États d’Europe occidentale et autres États : 4 candidats (Etats-Unis, Turquie, Israël, Royaume-Uni) pour 4 sièges.

Parmi ces candidats figurent des États qui ne sont pas qualifiés pour être membres d’un comité des Nations unies chargé de l’accréditation des ONG. Voir le Civicus Monitor pour une évaluation de leur bilan en matière de promotion de l’espace civique.

En outre, plusieurs d’entre eux sont membres du Comité depuis de nombreux mandats. Il n’y a pas de limite de mandat. La Russie est membre sans interruption depuis la création du Comité en 1947. La Chine, le Soudan, l’Inde et Cuba, par exemple, ont un siège au comité depuis plus de 20 ans.

La concurrence est essentielle pour que les élections servent à quelque chose, mais jusqu’à présent, seuls deux groupes d’États – les États d’Asie-Pacifique et d’Europe de l’Est – présentent des listes compétitives.

Le Comité chargé des ONG supervise la mise en œuvre de la résolution 1996/31 de l’ECOSOC, qui constitue le cadre juridique régissant la participation de la société civile aux travaux de l’ONU. Le Comité est chargé d’examiner les demandes de statut consultatif auprès de l’ONU présentées par les ONG et de faire des recommandations au Conseil économique et social (ECOSOC), qui peut accepter ou annuler une décision.

Le statut consultatif permet aux ONG d’accéder à une série de forums aux Nations unies, notamment le Conseil des Droits de l’Homme, l’ECOSOC et ses organes subsidiaires, les conférences des Nations unies et les événements organisés par le président de l’Assemblée Générale.

Voici une vidéo sur le fonctionnement du Comité chargé des ONG.

ISHR s’efforce de faciliter l’accréditation des ONG de défense des droits humains, en particulier celles qui s’occupent des problématiques liées à l’orientation sexuelle à l’identité de genre, aux droits des femmes, aux droits reproductifs, aux questions relatives aux minorités et de la liberté d’expression et d’association.

ISHR mène des campagnes de plaidoyer pour l’amélioration du fonctionnement et de la composition du Comité et pour la responsabilité de ses membres vis-à-vis des principes de la Charte des Nations unies et de la résolution 1996/31 de l’ECOSOC. Nous fournissons également des conseils stratégiques et un soutien aux ONG qui cherchent à être accréditées par le Comité chargé des ONG, ainsi qu’aux ONG soumises à des sanctions disciplinaires par le Comité.

Pour toute demande de presse ou toute autre question, veuillez contacter

Maithili Pai, [email protected] (+1 617-909-5327), ISHR New York ou Eleanor Openshaw, [email protected] (+44 07405185951), Londres.

Photo: UN Women/Ryan Brown