HRDAP24 Group Photo by Ben Buckland

ISHR

Ensemble, faisons des droits humains une réalité : soutenez ISHR!

En ce mois de décembre, le Service International pour les Droits de l'Homme (ISHR) collecte des fonds pour soutenir les défenseur·e·x·s du monde entier en leur apportant des compétences et des ressources précieuses pour augmenter leur impact sur le terrain.

Qui sont les défenseur·e·x·s des droits humains ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, clarifions qui sont ces « défenseur·e·x·s ». Les défenseur·e·x·s des droits humains sont des individus et des groupes qui, à divers titres, s’efforcent de promouvoir et de protéger les droits humains d’autrui. Il peut s’agir de militant·e·x·s, d’avocat·e·x·s, de journalistes ou même de citoyen·ne·x·s ordinaires qui prennent position contre l’injustice et œuvrent à la création d’une société plus juste. Leurs efforts vont de l’activisme sur le terrain au plaidoyer international, abordant un large éventail de questions telles que la justice environnementale, l’égalité des genres, la non-discrimination, ou des situations spécifiques à chaque pays. Les défenseur·e·x·s agissent pour une transformation positive dans nos communautés et à travers le monde.

En fait, nous pouvons tous être des défenseur·e·x·s des droits humains !

À travers différentes cultures, communautés et pays, nous voulons la même chose : pouvoir vivre librement, dans la justice et la dignité pour nous-mêmes et pour nos proches. Nous aspirons à la paix, au respect et à vivre dans des environnements ouverts qui nous encouragent à être les meilleures versions de nous-mêmes. ISHR travaille sans relâche avec les défenseur·e·x·s des droits humains du monde entier pour faire de cela une réalité pour chaque personne.

C’est pourquoi nous travaillons avec détermination pour des environnements sûrs et propices au travail des défenseur·e·x·s des droits humains, car nous savons qu’iels ne sont pas seulement des militant·e·x·s, des membres d’organisations de la société civile, des féministes, des avocat·e·x·s et des syndicalistes – iels sont aussi des parents, des proches et des membres de la famille qui ne devraient pas craindre pour leur sécurité ou celle de leurs proches.

C’est grâce au soutien indéfectible d’allié·e·x·s des droits humains comme vous que nous travaillons auprès des défenseur·e·x·s du monde entier. Si vous partagez notre engagement à soutenir les personnes qui défendent les droits humains et recherchent la justice, nous vous invitons à nous rejoindre dans ce travail vital. Votre soutien peut contribuer de manière significative à amplifier la voix des défenseur·e·x·s et à faire des droits humains une réalité pour chaque personne.

Pourquoi faire un don à ISHR?

A l’approche des fêtes de fin d’année, faire un don à ISHR est un bon moyen d’exprimer sa reconnaissance envers la communauté internationale. En 2024, nous continuerons d’oeuvrer au changement afin que chaque personne puisse jouir de ses droits humains fondamentaux. Voici trois exemples – parmi d’autres – de ce que nous avons pu réaliser ensemble en 2023 :

  • Nous avons placé les défenseur·e·x·s au centre de notre travail et leur avons fourni un accès à des connaissances, des formations et des plateformes vitales en matière de droits humains. La grande majorité des déclarations d’ISHR à l’ONU ont été prononcées par des activistes de terrain.
  • Nous avons conçu, coordonné et financé des coalitions oeuvrant pour le changement, notamment la Coalition des Nations Unies contre le Racisme (UNARC), qui promeut la justice raciale dans le monde entier, des États-Unis à la France en passant par le Brésil.
  • Nous avons fait campagne avec succès contre la candidature de la Russie à l’élection au Conseil des droits de l’Homme.

D’autre part, ISHR forme les défenseur·e·x·s au développement de leurs compétences de plaidoyer international, et de leurs réseaux, afin qu’iels puissent les exploiter pour obtenir un changement à l’échelle de leur communauté. Outre le renforcement de leurs capacités grâce à la composante en ligne de notre “Human Rights Defender Advocacy Programme – HRDAP” (programme de plaidoyer pour les défenseur·e·x·s des droits humains), la composante du programme en présentiel à Genève est essentielle pour donner aux participant·e·x·s l’accès à des réseaux influents et à des mécanismes de défense des droits humains qui peuvent être utilisés dans leurs feuilles de route respectives. 

Votre don à ISHR nous permettra de former encore plus de défenseur·e·x·s du monde entier et de maintenir nos outils pédagogiques à jour non seulement pour soutenir leur travail sur le terrain afin de demander des comptes aux responsables de violations des droits humains, mais aussi pour continuer à promouvoir l’égalité et la paix pour leurs communautés en utilisant le droit international et les Nations Unies.

Faire un don

Quel qu’en soit le montant, votre contribution nous aidera à continuer de faire campagne en faveur des défenseur·e·x·s et des organisations de défense des droits humains afin que les mécanismes et dirigeants les écoutent et agissent. Rejoignez-nous : faites un don, faites passer le message et aidez-nous à contribuer au changement. Merci!

Related articles

Un mécanisme de protection efficace est essentiel pour la mise en œuvre de la loi sur les défenseur·e·x·s au Burkina Faso

À l'issue d'une consultation stratégique de deux jours qui s'est tenue à Ouagadougou, au Burkina Faso, le Mécanisme National de Protection des Défenseur·e·x·s des Droits Humains a adopté son plan d'action 2024 pour renforcer ses capacités internes et consolider sa visibilité externe. Ce plan est crucial car il vise à renforcer son soutien aux défenseur·e·x·s dans un contexte où l'espace civique est de plus en plus étroit et où l'État se concentre sur les réponses à apporter au terrorisme.

Conclusions de la 77e session ordinaire de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples

La 77e session ordinaire de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples qui s’est tenue à Arusha, en République-Unie de Tanzanie, du 20 octobre au 9 novembre 2023, est désormais achevée. Au cours de cette session, la Commission africaine a renouvelé son bureau. Elle a accueilli les déclarations solennelles des membres nouvellement élu·e·x·s et des membres réélu·e·x·s, et a présenté différents documents et bulletins.