Recherche sur le site

Conclusions du Forum des ONG

Pour la première fois depuis 2019, le Forum des ONG s’est tenu en présentiel, à Banjul, les 17 et 18 octobre, en amont de la session ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (la Commission Africaine). Cette année, le Forum était organisé autour du thème « Droits humains et gouvernance en Afrique : une approche multidimensionnelle pour traiter les conflits, les crises et les inégalités ».

CADHP73 : Comment protéger l’espace civique en Afrique ?

Le 22 octobre, la Fédération internationale des associations de chrétiens pour l’abolition de la torture (FIACAT), Agir ensemble pour les droits humains (AEDH), Tournons la Page, Synergie Ukingo Wetu (SUWE) et SOS Information Juridique Multisectorielle (SOS-IJM) ont organisé un événement parallèle afin de réfléchir à l’état de l’espace civique en Afrique et à la manière de mieux le protéger.

CADHP73 : Le protocole « Esperanza », un plan d’action pour combattre les menaces visant les défenseur·es des droits humains

Le 24 octobre, le CEJIL (Centre for Justice and International Law), Redress, le CSVR (Center for the Study of Violence and Reconciliation), Defend Defenders, l’IHRDA (Institute for Human Rights and Development in Africa) et RFK Human Rights ont officiellement présenté le protocole « Esperanza », en marge de la session ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.

CADHP 73 : ISHR exhorte les États à mettre fin aux représailles contre les défenseur·es et à respecter leurs droits

À l’occasion de la 73e session de la Commission Africaine, ISHR a fait une déclaration sur la situation des défenseur·es des droits humains en Afrique. L’organisation a souligné les progrès réalisés dans l’élaboration et la promulgation de lois visant à protéger les défenseur·es des droits humains, mais s’est inquiétée des représailles exercées à leur encontre et de l’impact des changements anticonstitutionnels de gouvernement sur la protection des défenseur·es.

CADHP 73 : La Mauritanie doit prendre des mesures législatives pour garantir la protection des défenseur·es des droits humains

Conformément à l’article 62 de la Charte Africaine, les États ont l’obligation de soumettre un rapport bisannuel sur les mesures législatives, administratives et politiques qu’ils ont prises en vue de donner effet aux droits humains énoncés dans la Charte. La République islamique de Mauritanie, qui a ratifié la Charte en 1986, a soumis ses 15e, 16e et 17e rapports périodiques à la Commission Africaine.

CADHP 73 : Publication de lignes directrices pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées en Afrique

Les lignes directrices pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées constituent le premier outil juridique de référence conçu pour garantir la protection des personnes contre les disparitions forcées en Afrique. Toutes les parties prenantes doivent en prendre connaissance pour contribuer à éradiquer ce fléau.

CADHP 73: La Côte d’Ivoire devrait renforcer le mécanisme de protection des défenseur·es des droits humains

La Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples (la Commission africaine) a examiné le rapport périodique de la République de Côte d'Ivoire couvrant la période 2016-2019, lors de sa session publique tenue du 20 au 30 Octobre 2022 à Banjul en Gambie. Le rapport présente les progrès réalisés par la Côte d'Ivoire en matière des droits humains depuis son dernier examen.

CADHP 73 : Les États doivent garantir l’inclusion de la société civile et mettre un terme à la répression touchant les défenseur·es des droits humains

Le 24 octobre, ISHR a fait une déclaration sur la situation des droits humains en Afrique, axée sur la restriction de l’espace civique au Zimbabwe, le brutal assassinat de membres du mouvement Abahlali baseMjondolo (AbM) en Afrique du Sud et la détérioration de la situation des défenseur·es en Égypte, à l’approche de la COP27.