UN Photo: OHCHR

Nouvelles

La Haut-Commissaire de l'ONU Michelle Bachelet annonce la fin de son mandat en août

Le Service international pour les droits de l’Homme (ISHR) prend note de l'annonce par la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, qu'elle terminera son mandat en août.

Le poste de Haut-Commissaire requiert un·e titulaire de mandat qui a des principes, est indépendant·e, expert·e et profondément attaché·e aux droits humains. Le poste nécessite un·e titulaire de mandat qui puisse engager un dialogue stratégique tout en recherchant la responsabilité et en luttant contre l’impunité pour les violations et les atteintes aux droits humains, même celles commises par les États et acteurs les plus puissants. Cela nécessite un soutien aux défenseur·e·s des droits humains et une solidarité avec les individus, les groupes et les minorités soumis à diverses formes de discrimination et d’oppression.

Le processus du Secrétaire général de l’ONU pour la nomination du prochain ou de la prochaine Haut-Commissaire devrait être ouvert, transparent, fondé sur le mérite et il devrait impliquer une consultation significative avec des organisations de la société civile indépendantes et des défenseur·es des droits humains.

L’ISHR cherchera à soutenir et à s’impliquer de manière critique dans le travail du prochain ou de la prochaine titulaire du mandat, afin d’assurer son engagement envers une diplomatie publique en faveur de la promotion des droits humains dans le monde.

Related articles

Le Niger adopte une loi protégeant les défenseur.es des droits humains après 7 ans de plaidoyer

La loi fixant “les droits et devoirs des défenseurs des droits de l'homme” adoptée par le Niger réaffirme l'engagement de l'État à renforcer la protection des défenseur.es et le rôle joué par les défenseur.es des droits humains au Niger. Sa mise en œuvre effective devrait contribuer à créer un environnement de travail favorable aux défenseur.es.

CADHP68 | Il faut protéger les défenseur.es contre les représailles en Afrique

Comme prévu aux articles 23-3 et 72 du Règlement intérieur de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, chaque commissaire doit présenter un rapport d’activité détaillant les actions menées dans le cadre de son mandat. À la suite de la présentation du rapport du Rapporteur spécial sur les défenseurs des droits de l’Homme en Afrique, ISHR a fait une déclaration dénonçant les violations et les représailles subies par les défenseur.es des droits humains sur le continent.